La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Comment entamer une nouvelle saison de ventes du bon pied avec votre équipe?

Posté le 28/04/2016

S’assurer d’avoir une équipe motivée pour vivre à 100 % la nouvelle saison qui s’amorce. Exercer son leadership, c’est tenter à tout instant d’influencer le comportement d’un individu ou d’un groupe, quelle que soit la raison.

Or, pourquoi la plupart des faillites des entreprises sont imputables à un leadership inefficace, nous martèle Mario Loubier, formateur et conférencier? Selon lui, la clé pour distinguer la réussite de l’entreprise en période charnière est d’avoir un leadership dynamique et efficace. Celui-ci se traduit dans la performance de ses employés en les influençant dans la réalisation d’un but commun.

Nous vous offrons ici deux outils de coaching présentés dans les billets de Mario Loubier :

 

LA RÈGLE 15-70-15

Une équipe de travail de vente selon M. Loubier, et dans n’importe quel domaine d’activité selon nous se scinde généralement en trois groupes. En moyenne, 15 % sont « fantastiques » soit vos meilleurs employés, 70 % sont « moyens » et 15 % sont « pitoyables ». Ces trois cohortes demandent un coaching différent pour traverser sans encombre et avec succès votre année.

 

 

 

 

Vos 15 % * fantastiques * :

Laissez-les tranquilles! Ces employés sont performants.

Ils génèrent la satisfaction de la clientèle tout en accroissant vos ventes et vos profits. Ils sont « auto motivés », donc vos meilleurs employés. Rien ne sert d’intervenir auprès de tous vos employés. Cependant, il est bon de toujours suivre leur performance sur vos données et statistiques comme les ratios des ventes, les sondages de satisfaction, les rapports des plaintes, etc. Cette veille vous permettra d’intervenir que si leur rendement régresse.

Theodore Roosevelt disait « Le meilleur dirigeant est celui qui choisit des gens de valeur pour réaliser ce qu’il veut voir faire, et assez de retenue pour éviter de s’intégrer dans ce qu’ils font pendant qu’ils le font. »

Vos 15 % * pitoyables *

Libérez-vous-en avant qu’il ne soit trop tard!

Ces employés minent le moral de vos troupes vacillantes : *moyens* et détruit la force de vente d’une équipe. Il est vrai que certains peuvent être sauvés, mais M. Loubier argumente : « les chances de sauver un pitoyable sont bien minces et le fait de remplacer leur niveau de production devrait en principe être assez facile à faire. » Votre temps et vos responsabilités seront mieux investis auprès de vos 70 %.

Vos 70 % * moyens *

Aidez-les et supportez-les en coaching et en temps!

Ils sont vos employés qui peuvent vaciller au gré du vent. Pensez à l’impact sur vos revenus d’entreprise si vous augmentiez d’un humble 10 % vos profits à l’aide de la production de ces 70 %.

Faites collaborer les 15 % fantastiques et les 70 % moyens! La plupart du temps, ils ne se parlent pas, car vos meilleurs employés sont occupés à remplir leurs objectifs : normal n’est-ce pas? Faites participer vos meilleurs employés à la discussion lors des réunions. Donnez-leur l’occasion de parler de leurs succès et d’expliquer comment ils les obtiennent.

À l’inverse, les 15 % pitoyables ont tout leur temps pour interagir avec toute l’équipe et parler de leur insatisfaction et de leur misère. Selon M. Loubier, les 15 % pitoyables parlent de la contre-performance de votre entreprise, des lacunes de sa direction, des avantages de la concurrence et qu’ils quitteront l’entreprise à la meilleure occasion.

Étonné? Nous croyons plutôt que vous auriez bien des histoires à nous raconter.

 

 

LE BILLET D’ADMISSION

Quelle valeur accordez-vous au temps que vous passez avec les membres de votre équipe pour les motiver?

Le « temps passé auprès de vos collaborateurs est le facteur de motivation/démotivation le plus puissant mis à votre disposition. » La distribution que vous ferez de votre temps est généralement garante de vos réalisations actuelles et de la performance de votre entreprise sur le marché.

Coacher son équipe. Donner efficacement de son temps… de sa motivation, ça se paie, suivant Mario Loubier. La notion de paiement prend une valeur perçue et réelle autant pour le gestionnaire que pour l’employé, car offrir son temps « gratuitement ou non mérité » ça envoie le message « vous n’avez pas à faire votre part, ni de travailler fort ».

Or, l’objectif étant de motiver vos troupes : Le prix à payer ou le billet d’admission est la prise et le respect d’un engagement de votre collaborateur.

Voir ci-joint Schéma de l’engagement dans la décision d’un coaching mérité de Mario Loubier

Cette méthode simple sera de plus en plus facile à exécuter avec la pratique.

Les avantages du billet d’admission :

« Maximise le rendement de l’énergie investie/fait gagner du temps. • Réducteur/source de culpabilité (ex. : Luc se sentira probablement coupable devant votre silence). • Édification d’équipe. • Donne au gestionnaire une occasion de faire du coaching et à l’employé d’appendre. • Les employés comme les gestionnaires peuvent connaître du succès tous les jours. »

Ces outils devraient vous aider à conserver la synergie de vos troupes d’ici l'été. Bon été!

 

source : L'Express

Partager via un média social