La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Comment mettre fin aux pensées négatives

Posté le 23/01/2019

Texte de Mario Loubier

Le but n’est pas de les arrêter complètement. J’ai lu quelque part que ça aurait pu être pratique d’avoir quelqu’un de négatif lors de la construction du Titanic. Il aurait sans aucun doute trouvé tous les défauts de construction ! 

 Un peu d’autocritique peut être une bonne chose pour vous améliorer et aussi pour votre humilité ! Certaines de ces pensées négatives vous confrontent à la réalité à devenir une meilleure personne. Cependant, il existe une grande différence entre le fait de se répéter : Il faut que je lise davantage et je ne suis pas assez bon. 

Les études révèlent que les pensées négatives sont associées au stress et à la dépression. Alors que devez-vous faire de ces pensées négatives ? Tout d’abord, voici deux choses que vous ne devez pas faire. Ne pas les combattre et ne pas les défendre. Qu’est-ce que je veux dire par ne pas les combattre ? N’essayez pas de résister à ces pensées. Vous savez comme moi que la résistance conduit à la persistance. Si je vous demande de ne pas penser à une grosse girafe violette, ne pensez pas à une grosse girafe violette, ne pensez pas à une grosse girafe violette, que faites-vous ? Vous voyez une grosse girafe violette ? Alors, ne résistez pas, ne les combattez pas. Il faut absolument que vous remplaciez ces pensées négatives par autre chose. L’univers a horreur du vide. Vous vous souvenez de la phrase apprise en chimie de Lavoisier : rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C’est la même chose avec les pensées négatives. 

L’autre chose, c’est de ne pas se défendre ces pensées négatives. Beaucoup de gens combattent leurs limites. Ils répètent constamment qu’ils ne se souviennent de rien, qu’ils ne se rappellent pas des noms, qu’ils sont tellement surchargés qu’ils ne peuvent pas tout faire, que c’est difficile de trouver du bon personnel, que les clients n’achètent qu’un prix, etc.  Si vous défendez vos limites, vous les conserverez. 

 Alors, comment faire pour remplacer ces pensées négatives ? Dès que vous les entendez dans votre tête, faites-les disparaitre en utilisant le mot magique : Abracadabra. 

 Le mot abracadabra est dérivé d’une phrase araméenne qui signifie : Je crée pendant que je parle. Dans la langue hébraïque, cette phrase se traduit par : cela s’est produit tel qu’il était dit. Les mots ont vraiment du pouvoir ! Comme aide-mémoire, je veux que vous vous souveniez des quatre premières lettres ABRA.

marioloubier.camarioloubier.ca

Le A est pour Accueil. Accueillez ces pensées et ne les combattez pas. Rappelez-vous que la résistance conduit à la persistance. 

Le B représente Breath, respirer en anglais. Respirez un bon coup maintenant. Le contrôle de la respiration permet non seulement à votre esprit et à votre corps de mieux fonctionner, il abaisse aussi votre tension artérielle, favorise des sentiments de calme et de détente et vous aide à déstresser. 

Vient ensuite le R pour relâchement. Relâchez ce que vous ne voulez pas. On ne peut pas vivre une vie positive avec un esprit négatif. Vous voulez donc, en expirant, laisser aller ces limites.

Enfin, le dernier A est pour alignement. Utilisez votre imagination pour créer une nouvelle phrase ou une nouvelle croyance qui correspond davantage à ce que vous êtes vraiment et à ce que vous voulez vraiment. Une phrase qui ressemble à : J’ai une bonne mémoire, j’apprends les choses rapidement et facilement. Je suis ponctuel. 

Le tour de magie, abracadabra, est d’aller au-delà du simple fait de le dire. Faites-en l’expérience. Adoptez cette nouvelle croyance et voyez ce que vous ressentez vraiment. Lorsque vous voulez remplacer vos pensées négatives, souvenez-vous d’ABRA. Accueillez, Breath (respirez), Relâchez et Alignez-vous vers ce que vous voulez vraiment. 

 

Mario Loubier

514-434-9423

Partager via un média social