La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Le pouvoir du Bedaine à Bedaine

Posté le 01/05/2015

Texte de Mario Loubier

 

Ce n’est pas vraiment ce que les gens veulent savoir, mais plutôt COMMENT ils veulent le savoir, qui fait une grande différence dans la création de leur engagement? Ça fait maintenant plus de 5 ans que nous tenons des sondages auprès des collaborateurs d’entreprises de toute sorte pour mesurer et améliorer leur niveau d’engagement. À travers les milliers de personnes rencontrés, un point ou deux sont toujours récurrents quand vient le temps de faire des interventions. La communication est sans contredit le facteur numéro un. 

 

La question que tous les gestionnaires se posent est toujours la même : mais que veulent-ils savoir? La réponse à cette question va faire un certain millage, cependant j’ai pu observer que la différence se passe beaucoup plus dans le pouvoir des rencontres individuelles. Laurier, un ancien collègue à moi les appelle : les rencontres « bedaine à bedaine » !

 

Le pouvoir du « bedaine à bedaine » s’explique en partie par cette expérience qu’on a faite avec un singe il y a plusieurs années. On a pris un singe et on l’a placé dans une cage. On a ensuite fait jouer de la musique très forte et allumé des stroboscopes et des lumières scintillantes pendant plusieurs minutes. À la fin de ce traitement, on a sorti de la cage le singe qui était en panique. On a mesuré son niveau de stress avec une prise de sang. Évidemment, le pauvre singe était au maximum de stress. Le singe s’est calmé, et deviné ce qui s'est passé? On l’a remis dans la cage dans les mêmes conditions avec une petite différence. On a ajouté un autre singe avec lui. On a ensuite répété le même traitement de musique et de lumière. On a ensuite mesuré le niveau de stress des 2 singes. Deviner quoi? Le niveau de stress était élevé dans les 2 cas, mais beaucoup moins que lorsque le singe se trouvait seul dans la cage.

 

Le « bedaine à bedaine » renforce la confiance, le respect, la transparence et évidemment la relation entre deux êtres humains. Ce type de rencontre permet aux collaborateurs de partager leurs idées, leur frustration et la progression qu’ils aimeraient réaliser dans l’entreprise. Il est fortement recommandé lors de ces rencontres que le gestionnaire passe 90 % de son temps à écouter et 10 % à parler. Il est recommandé de tenir des rencontres semblables régulièrement. Malheureusement, plusieurs gestionnaires trouvent que ces rencontres leur font perdre un temps précieux. Ces gestionnaires devraient plutôt voir ces dernières comme des opportunités afin de s’assurer que les collaborateurs alignent leurs actions à la vision et la réalisation des objectifs de l’entreprise. Les gens qui travaillent pour l’entreprise verront ainsi que les gestionnaires se préoccupent sincèrement d’eux.

 

Assurez-vous d’éliminer les distractions et d’être vraiment à l’écoute de la personne en face de vous quand vous tenez ces rencontres.

Marshall Goldsmith, l’auteur à succès du livre « What Got You Here Won’t Get You There? » suggère d’utiliser un processus pour un meilleur résultat de ce type de rencontre. 

 

Quoi de neuf depuis notre dernière rencontre?

Sans poser cette question directement vous devez d’abord vous intéresser à la personne avant de parler à l’employé. Le tout doit être fait de façon authentique et aura pour effet de mettre la personne en confiance pour l’évolution de la rencontre. 

 

Qu'est-ce qui va bien?

Demandez à vos collaborateurs d’énumérer certaines choses qui vont bien dans l'organisation et dans leur équipe de travail. Demandez aussi ce que la personne est particulièrement fière d’avoir accompli depuis votre dernière rencontre et félicitez-la pour ses bons coups en mentionnant l’impact positif que ses actions ont eu pour l’entreprise.

 

Quelles sont vos suggestions d’amélioration?

Encourager les employés à fournir des suggestions constructives pour l'avenir. Vous devriez ensuite leur demander : « Si vous étiez votre propre coach, quelles suggestions auriez-vous pour vous-même? » En écoutant leurs suggestions, vous pourrez mieux donner vos propres suggestions.

 

Comment puis-je t’aider?
En écoutant vos collaborateurs, vous pouvez fournir le soutien approprié afin de vous assurer que leurs suggestions sont réalisées efficacement. Les gestionnaires ont besoin de se rappeler que l'amélioration ne se mesure pas par la fréquence des rencontres « bedaine à bedaine », mais bien par la QUALITÉ de ces dernières.


Quelles suggestions avez-vous pour moi?
C’est toujours bon pour l’humilité de poser cette question et cela aura pour effet de rendre le tout bidirectionnel. Les employés sont plus ouverts à l'idée d'être coaché, lorsque les gestionnaires sont ouverts eux aussi aux opportunités.


Les rencontres « bedaine à bedaine » vous aideront sans aucun doute à devenir un coach/gestionnaire/leader/être humain efficace et inspirant.   Les employés se sentent plus engagés lorsqu’on sait comment les engager sur une base individuelle.

 

Bon « bedaine à bedaine »!

 

Atelier/Conférence/Coaching

Misez sur l'expérience client

 

Comment créer l'engagement de vos clients et de vos collaborateurs

 

 

Mario Loubier

514-434-9423

 

Les petites rencontres de tous les jours définissent votre impact sur votre organisation et votre réputation.

 

Partager via un média social

Partager via un média social