La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

+ Positif seulement +

Posté le 09/11/2018

Texte de Mario Loubier

 

Positif seulement, c’est le mot d’ordre à suivre. Soyez assuré d’une chose, je vois et j’entends la même chose que vous et je ne porte pas de lunette rose!  Ce que je sais par contre, c’est que l’attitude est une décision et non une condition. La moyenne des gens regarde leur téléviseur 37,7 heures par semaine au Québec pour principalement s’abreuver de mauvaises nouvelles. Il n’est vraiment pas étonnant que plusieurs possèdent une attitude négative, si nous considérons que des pensées négatives nous entourent de toutes parts. Une étude citée par Charles Thompson dans son livre : Quelle bonne idée! On y apprend qu’à la maison, les parents émettent 18 opinions négatives pour une pensée positive lorsqu’un enfant curieux veut comprendre quelque chose. La moyenne est de 432 pensées négatives par jour. Personne ne peut ignorer le fait que les nouvelles négatives dans les médias dépassent largement le nombre des nouvelles positives. Sur une échelle allant d’un au négatif à dix au positif, comment situeriez-vous votre attitude en regard de votre travail et de votre vie ? Et ensuite on se surprend que les collaborateurs se présentent au travail démotivé et non-engagé. 

Vous ne pouvez contrôler ce qu’ils regardent et écoutent. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez contrôler ce qui se passe au travail. Vous devez faire en sorte de créer un environnement dynamisant et stimulant pour vous et vos clients. Vous serez donc muni d’un outil pour combattre la négativité en milieu de travail. Quand quelqu’un arrive avec son paquet de mauvaises nouvelles, de refus, de négation…sortez votre carton Positif Seulement et brandissez-le devant lui. Voici aussi quelques stratégies afin d’influencer plus de positivité dans votre environnement de travail.

 Comment pouvez-vous améliorer votre attitude ? De la part d’experts, voici quelques tuyaux méritant d’être considérés.

1.     Donnez à votre apparence l’attention qu’elle mérite. Une image personnelle négative peut mener à une attitude négative alors qu’une toilette soignée et une tenue vestimentaire seyante peuvent vous remonter le moral et accroître votre confiance.

2.     Contrôlez votre dialogue intérieur. Êtes-vous conscient du dialogue intérieur que vous poursuivez avec vous-même durant vos heures d’éveil ? Est-ce que vous vous dites des choses négatives telles que : « Je fais toujours des erreurs » ou « C’est bien ma chance » ou « Je ne suis pas bon en maths ». Plus vous répétez ces pensées négatives, plus elles deviennent fortes. Le premier pas pour surmonter ces pensées négatives est d’en prendre conscience. Le pas suivant consiste à remplacer ces pensées défaitistes par des pensées positives et productives.

3.     Alimentez votre esprit de pensées positives. Décidez de lire un livre par mois sur la croissance ou le développement personnel ou, si vous préférez, écoutez des cassettes transmettant un message positif. Vous pouvez trouver que cela vous aide d’écrire sur des petites cartes des pensées positives que vous trouvez encourageantes. Apportez ces cartes avec vous chaque jour et lisez-les plusieurs fois par jour.

4.     Changez votre vocabulaire. Dans son dernier livre à succès, Éveillez le géant en vous, Anthony Robbins mentionne comment nous sommes en mesure de diminuer l’intensité de nos émotions négatives, mais également d’intensifier nos émotions positives. Par exemple, lorsque quelqu’un vous demande comment ça va, plutôt que de dire « Ça va », répondez « Superbe! » Monsieur Robbins suggère de remarquer les mots que vous utilisez habituellement et de les remplacer par des mots qui vous dynamisent.

5.     Notez les éléments positifs de votre vie. Si vous aimez tenir un journal intime, vous pouvez trouver utile de noter les éléments positifs do votre vie. Bien que vous voudrez noter les éléments majeurs, il est aussi important de mettre l’emphase sur les petites choses de chaque jour qui vous apportent du plaisir - partager un repas avec un ami, écouter votre chanson favorite ou prendre une marche pour le plaisir de la chose. Autrement dit, utilisez votre journal pour reconnaître les bienfaits de la vie à votre égard.

6.     Laissez la nature réapprovisionner vos ressources internes. Même quelques courts moments passés à profiter de la beauté d’un coucher ou d’un lever de soleil peuvent procurer à votre moral l’élan dont il a besoin.

7.     Partagez votre attitude positive en encourageant les autres. Ne manquez jamais une occasion de complimenter les gens sur leurs réalisations, leur travail ou leur apparence.

8.     Variez votre routine. La meilleure façon d’ajouter de la variété à sa vie est de prendre des vacances. Mais pour la plupart d’entre nous, les vacances représentent un événement annuel. Or, nos attitudes auraient certainement besoin d’être rechargées plus d’une fois par année. Souvent, des petits changements tels qu’emprunter une nouvelle route pour se rendre au travail, fréquenter un nouveau restaurant ou magasiner dans un nouvel endroit peut faire une différence. Si vous avez toujours voulu suivre des cours d’espagnol ou de golf ou devenir un expert en informatique, décidez maintenant de le faire.

9.     Soyez à l’écoute. Recherchez une comédie comme prochain film, pièce ou émission de télé. Demandez à votre bibliothèque locale de vous aider à compiler une liste de lectures humoristiques ou regardez dans la section humour de votre librairie favorite. Vous pouvez aussi trouver amusant de conserver un album de découpures de bandes dessinées ou de propos humoristiques.

10.  Réservez-vous du temps les fins de semaine. Gardez à l’esprit la suggestion du psychologue et auteur Theodore R. Rubin : un jour consacré à soi, sans contrainte, peut être sans pareil pour remonter le moral. Ce n’est pas de l’égoïsme, mais uniquement de la bonne santé mentale.

 

"90 % de votre bonheur à long terme n’est pas influencé par l’environnement, mais par la façon dont votre cerveau le perçoit." 

 

Et deviner quoi Positif seulement joue un grand rôle à cet effet! C’est ce que livrait Shawn Achor fondateur de la firme Good Think Inc. lors d’une conférence. Si on pouvait changer cela, si on pouvait changer notre recette du bonheur et du succès. Si on pouvait le faire, on réussirait ainsi à modifier la réalité. Les recherches nous apprennent que seulement 25 % des réussites professionnelles sont dues au Q.I. et que 75 % des réussites sont dues à votre niveau d’optimisme, votre environnement relationnel, et votre capacité à voir le stress comme un défi plutôt que comme une menace. La plupart des sociétés et des écoles suivent la recette du succès suivante :

Travailler plus dure → meilleure réussite → Bonheur

Ce modèle est à la base de la plupart de nos modes d’éducation, de management, c’est la façon dont on se donne de la motivation.   Le problème, c’est que c’est scientifiquement invalide et contraire à ce que l’on peut croire et ce pour deux raisons :

 1 - Chaque fois que notre cerveau réussit quelque chose, on ne fait que repousser les limites de la réussite. Vous avez eu de bonnes notes, il vous en faut maintenant de meilleures, vous avez intégré une bonne école, et après avoir en intégré une encore meilleure, vous avez obtenu un bon travail, mais vous devez en obtenir un meilleur, vous avez atteint vos objectifs de vente, on va vous les changer. Si le bonheur est de l’autre côté du succès, votre cerveau n’y arrive jamais. Nous avons repoussé le bonheur au-delà de l’horizon cognitif, dans notre société. Et c’est parce que nous croyons qu’il faut réussir, avant d’être heureux.

 2 - Le vrai problème, c’est que notre cerveau marche dans le sens inverse. Si on peut élever le niveau de positivité de quelqu’un dès maintenant, son cerveau ressent ce qu’on appelle aujourd’hui un avantage de bonheur, c’est-à-dire que le cerveau, en mode positif, est nettement plus efficace qu’en mode négatif, neutre, ou stressé. L’intelligence, la créativité, le niveau d’énergie augmentent. En fait, on a découvert que chacun des résultats professionnels s’améliore. Le cerveau en mode positif est 31 % plus productif qu’en mode négatif, neutre ou stressé. On améliore les ventes de 37 %. Les médecins sont plus rapides et précis de 19 % dans l’établissement d’un diagnostic exact, en mode positif plutôt qu’en mode négatif, neutre ou stressé. Ce qui veut dire qu’on peut inverser la recette. Si on trouve un moyen pour être positif au présent, alors nos cerveaux réussiront encore mieux, car nous pourrons travailler plus dur, plus vite, et plus intelligemment.

Il nous faut inverser la recette, pour découvrir ce dont sont vraiment capables nos cerveaux. Parce que la dopamine, qui inonde notre système quand on est positifs, a deux fonctions. Non seulement elle vous rend plus heureux, mais elle met en route les fonctions d’apprentissage, et permet de vous adapter au monde d’une façon différente.

Si vous désirez recevoir votre affichette gratuite de +Positif Seulement+, faites-nous parvenir un courriel à amelie@marioloubier.com avec la mention Positif Seulement dans le champ objet.  Inscrivez aussi votre nom et votre adresse à indiquer sur l’enveloppe de retour.

 

Mario Loubier

514-434-9423

 

 

Partager via un média social